Le chiropracteur est un professionnel de santé. À ce titre, son activité est réglementée par la loi française.

C’est un praticien de première intention qui peut être consulté en l’absence d’avis médical. Il a suivi une formation de haut niveau universitaire. Les chiropracteurs formés en France ont ainsi suivi, sur six ans, plus de 5500 heures d’enseignements théoriques et pratiques, incluant 1400 heures de stage clinique.

La formation de chiropracteur est dispensée par une seule école, l’institut franco-européen de chiropraxie. Strictement contrôlée par les instances internationales de la profession, la formation de chiropracteur assure un niveau maximal de qualité et de sécurité des soins dispensés par tous les professionnels diplômés.

Les chiropracteurs ont vocation à travailler en complémentarité avec les autres professionnels de santé, et notamment avec les médecins.

La manipulation articulaire

La manipulation est une manoeuvre unique, brève et sèche exercée au niveau d’une articulation afin de lui permettre de retrouver sa mobilité. Cette manipulation est dite « forcée » en ce qu’elle pousse l’articulation au-delà de son jeu habituel, tout en restant dans les limites anatomiques.

La consultation

  • Détecter : le chiropracteur commence par interroger son patient sur sa pathologie, réelle ou ressentie, et ses antécédents. Il s’intéresse également à ce qui, dans ses conditions de vie et de travail, peut favoriser l’émergence de troubles. Il effectue ensuite un examen physique. Il peut, autant que de besoin, solliciter des examens complémentaires, radiologiques notamment.
  • Corriger : sur cette base, le chiropracteur établit un plan de traitement. Il intervient alors manuellement et réalise des actes de mobilisation ou de manipulation vertébrale (dite ajustement chiropractique). Il peut aussi avoir recours à des appareils spécialisés.
  • Prévenir : le chiropracteur peut également formuler des conseils en matière de posture, de nutrition ou d’hygiène de vie de nature à renforcer l’efficience des soins qu’il a dispensés.

Le remboursement

Les soins chiropratiques ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. En revanche de nombreuses mutuelles remboursent, au moins partiellement, les consultations. L’association française de chiropraxie tient sur son site internet une liste des mutuelles proposant ce type de contrat.