Une science, un art et une philosophie

La chiropratique fut développée en 1895 par David Daniel Palmer aux Etats-Unis. C’est une science qui rétablit et maintient la santé. Elle se fonde sur une conception globale du fonctionnement de l’organisme, et sur un fait scientifique qui met en évidence les relations existant entre la colonne vertébrale, le système nerveux et certains troubles de la santé.

La colonne vertébrale, appelée aussi l’arbre de vie, protège la moëlle épinière d’où partent trente et une paire de nerfs qui véhiculent l’influx nerveux venu du cerveau, qui coordonnent et régulent le fonctionnement des systèmes musculaire, hormonal et immunitaire, de nos organes, glandes, tissus et cellules.

La chiropratique a pour objet la détection, la correction et la prévention des subluxations vertébrales.

 

Qu’est ce qu’une subluxation ?

C’est un blocage vertébral qui affecte la fonction des systèmes articulaire et nerveux. La réduction ou la perte de mobilité des vertèbres entraîne, en dehors de symptômes manifestes, (tels que douleur, blocage, engourdissement, fourmillement, pincement) un dérèglement du système nerveux et une mauvaise santé. Les interférences nerveuses, conséquences neurologiques de ces subluxations, entraînent des états douloureux ou des troubles fonctionnels, voir organiques, qui affectent globalement l’état de santé. Mais on peut être en mauvaise santé sans ressentir de symptômes ou présenter des subluxations vertébrales et ne pas en souffrir.

Dans ce cas, le Chiropracticien peut intervenir préventivement avant que les symptômes douloureux n’apparaissent. Les subluxations vertébrales sont dues à l’incapacité du corps à se remettre d’une surcharge de stress émotionnel, physique et chimique.